Lucas Belvaux prépare « Les Tourmentés »

La Commission du Cinéma vient d’annoncer les résultats de sa 3e session 2023, dans lesquels figure notamment le prochain film de Lucas Belvaux.

Le rentrée littéraire 2022 amenait une belle surprise, la publication du premier roman de Lucas Belvaux, Les Tourmentés. Un nouvel espace d’expression où raconter des histoires pour le cinéaste belge. Et une histoire haletante, l’affrontement aussi physique que métaphysique de deux personnages lancés dans une étrange chasse à l’homme. Un roman passionnant… mais aussi un scénario en devenir! Belvaux s’est donc lancé dans une adaptation dont le tournage est prévu à l’automne prochain, pour laquelle il a reçu l’aide à la production de la Commission du Cinéma de la Fédération-Wallonie Bruxelles.

L’histoire? Ancien légionnaire devenu SDF depuis que sa femme, Manon, l’a quitté, Skender accepte la folle proposition de la richissime patronne de son ancien sergent, Max : lui servir de gibier lors d’un safari humain, moyennant un très juteux salaire. Il veut ainsi que sa mort serve à mettre Manon et leurs deux garçons à l’abri du besoin. Grand ordonnateur de ce singulier contrat, Max pense avoir tout sous contrôle mais, avant même le départ pour la chasse à l’homme, qui doit avoir lieu 6 mois plus tard, rien ne se passe comme prévu…

Cerise sur le gâteau, on connaît déjà le casting. Skender et Max seront interprétés par Niels Schneider et Ramzy Bedia. Les deux comédiens se sont déjà croisés avec succès dans la série de Xavier Giannoli, D’argent et de sang, présentée à la Mostra de Venise, rien que ça. A leurs côtés, on retrouvera Linh-Dan Pham, inoubliable découverte d’Indochine de Régis Wargnier (1991), ainsi que la comédienne belge Déborah François.

La Commission soutient au total 61 projets de films, tous genres confondus. On retiendra les aides à la production attribuées à deux premier long métrage: Devolution de Nicolas Boucart (remarqué avec son court métrage Icare), ambitieuse dystopie; et Rouler des mécaniques de Mehdi Pierret (découvert avec le court métrage Le Mobilier), buddy-movie mécanique, donc. On saluera également la mise en production du deuxième long métrage d’Olivier Pairoux, qui nouas avait enchanté avec son film d’aventures familial SpaceBoy. Il change radicalement de genre avec Vigilante, film noir qui suit la trajectoire d’un justicier solitaire, Morville, qui piège des pédophiles en se faisant passer pour un enfant sur les réseaux sociaux. On espère voir ces tournages cette années encore ou début 2025.

Parmi les autres films soutenus, retenons le retour de Gerlando Infuso, qui développe un long métrage d’animation, Hyacinthe, ainsi que ceux du duo Ann Sirot & Raphaël Balboni qui planchent sur Dans l’ombre de Diane, ou encore Michaël R. Roskam qui prépare activement son excitant film historique basé sur l’épisode du Faux Soir, qui a marqué le mouvement de a résistance belge pendant la seconde guerre mondiale. En développement artistique, trois premiers longs métrages, Pour vivre encore de Valentine Lapière et Sanguine de Marion Renard, ainsi que Bangers de Julien Henry qui retrouve l’univers du speedway déjà abordé dans son documentaire Se crasher ou exister. Là aussi, on peut espérer des tournages en 2025.

Enfin, 11 projets sont soutenus en écriture, parmi lesquels on retiendra la « version longue » des Silencieux de Basile Vuillemin, Magritte du Meilleur court métrage de fiction en mars dernier, mais aussi les nouveaux films de Xavier Seron, Benoît Mariage, ou encore du trio de La Trêve et Des gens bien, Matthieu Donck, Stéphane Bergmans et Benjamin d’Aoust, qui reviennent au cinéma.

La liste des projets aidés peut être consultée ici.

Check Also

Casting ado!

Dans le cadre du court métrage d’Alice Khol, Coeur Gras, produit par Kozak Film et …