FIFF 2011
Les Géants ouvre(nt) le bal

Pour les œuvres sélectionnées au Festival de Cannes, il y a désormais deux stratégies dominantes: une sortie rapide après, voire même pendant, la manifestation (Le Gamin au Vélo, Melancholia, Tree of Life ont tiré les marrons du feu avec cette option)  et une sortie à l’automne pour profiter d’autres évènements plus régionaux, mais très médiatiques… et de quelques mois bien nécessaires pour bâtir une réputation. L’Exercice de l’État, La Fée et Les Géants ont préféré retarder le plaisir.

 

Si La Fée a opté pour les Film Days comme rampe de lancement (et nous en remercions Cineart), les deux autres qui ont respectivement secoué la Semaine de la Critique et la Quinzaine des Réalisateurs ont opté pour la solution classique pour un film belge francophone : le Fiff namurois était naturellement prêt à leur ouvrir les bras.  Film de (grande) qualité + vedette nationale hyper sympa au menu. Qui n’aurait pas envie d’attirer ces deux jokers dans une manifestation haut de gamme?

 

 

Pour Bouli, c’est carrément la double ration de crème fraîche: Les Géants ont été choisis pour faire l’ouverture du festival et sont en lice pour les Bayards. Quelques jours avant l’arrivée en salles, on peut difficilement rêver meilleure visibilité.

 

Le réalisateur nous l’avait expliqué : il voulait profiter de ces quelques mois de répit entre Cannes et la sortie officielle pour mener une promo idéale en prenant son temps, en recevant les journalistes qui le désiraient sans être contraints de subir les press-junkets (interviews à la chaîne). Il croit terriblement à ses Géants et il a raison. De plus, il est passionné et attentif aux autres. Autant de qualités qui le rendent incontournable.

 

 

C’est donc ce vendredi que les trois gamins qu’il adore gambaderont sur tous les écrans namurois. Car ce n’est pas un, ni même deux cinémas qui vont accueillir les Géants. Mais bien trois simultanément.  Ça démarre à 20h précises au Cameo 1. Deuxième chance à 20h45 à l’Eldorado 1 et si vous préférez une vision numérique, c’est à l’Acinapolis que ça se passe sur le coup de 21h15. Là aussi, c’est la grande salle qui a été réservée pour l’évènement, preuve qu’on attend ce Stand By me made in Belgium avec un appétit d’ogre dans la capitale wallonne.

 

 

Après ses deux prix cannois, Bouli parviendra-t-il à arracher un Bayard? Jusqu’ici ses films s’étaient présentés à Namur dans des sections annexes et, cette année, le niveau est très relevé. Suspense donc. Mais Bouli est confiant. Sinon, il aurait sans doute demandé à être à nouveau versé dans une catégorie non compétitive.

Et puis, de toute manière au-delà du challenge, c’est quand même le plaisir qui compte !

Dans ce domaine, notre homme est un champion du monde !

 

 

Check Also

Sam Mendes va réaliser quatre films sur les Beatles !

Le réalisateur Sam Mendes (American Beauty, Skyfall, 1917…) vient d’annoncer qu’il allait réaliser quatre films …