BRIFF 2024: le programme belge!

La 7e édition du Brussels International Film Festival se tiendra du 25 juin au 3 juillet prochains à Bruxelles, et proposera un riche programme, qui fera la part belge au cinéma belge.

Pour commencer, focus sur la Compétition Nationale, qui présentera cette année pas moins de 8 longs métrages inédits. Avant de présenter les films, on remarquera la très forte présence des réalisatrices dans cette sélection, ainsi que dans les autres compétitions d’ailleurs.

Les 8 films présentés sont donc:

  • D’Abdul à Leila de Leila Albayati

Amnésie, art et héritage s’entrelacent dans la quête de Leila, une artiste franco-irakienne, qui, après un accident, reconstruit son passé en apprenant l’arabe entre l’Europe et le Moyen-Orient et chante les poèmes de son père exilé.

  • Les Enfants Perdus de Michèle Jacob

Audrey, 10 ans, sa sœur et ses deux frères, se réveillent dans une maison isolée dans la forêt. Lorsqu’ils réalisent que leur père est parti, ils tentent de rentrer chez eux, mais la forêt est une boucle infinie. Piégée dans la maison, Audrey devra combattre la bête qui la hante pour sauver ses frères et sœurs de la folie.

  • Les Miennes de Samira El Mouzghibati

Étant la dernière de cinq sœurs, je sais que j’ai hérité d’une part sombre de leur histoire. En réaction à un événement tragique passé sous silence s’est créé un clan de sœurs, dont ma mère était exclue. Depuis lors, entre nous, nous l’appelons “Ta mère”, comme si elle n’était plus des nôtres. Elle va s’exprimer pour la première fois.

  • Katika Bluu de Stéphane Vuillet et Stéphane Xhrouet

Goma, République Démocratique du Congo, septembre 2022. BRAVO, 16 ans, est exfiltré d’un groupe armé par l’équipe du CTO (Centre de Transit et d’Orientation) afin d’être réinséré dans la société. Mais le jeune homme qui n’a connu que la guerre et les combats, ne se soumet pas aux règles du centre. Lieutenant dans la fôret, Bravo refuse d’être traité à l’égal des autres enfants et ne veut pas de cette nouvelle place qu’on veut lui offrir. Pourtant secrètement il ne rêve que d’une chose, retrouver sa famille…

  • Yalla, Baba ! d’Angie Obeid

En 1980, Mansour, 32 ans, s’est rendu en Belgique avec ses amis, a acheté des voitures et a entrepris un voyage à travers l’Europe pour rentrer au Liban, un pays déjà fatigué d’avoir enduré cinq années de guerre civile. Aujourd’hui, 39 ans plus tard, Mansour (70 ans), géo-historien à la retraite, vit toujours à Beyrouth et n’a jamais voyagé depuis. Ce n’est que lorsque sa fille Angie (30 ans) est partie étudier en Europe que les souvenirs de la période la plus aventureuse de sa vie se sont ravivés. Angie invite son père à Bruxelles pour chercher une nouvelle voiture et faire le même voyage que lui. Mais le chemin emprunté par Mansour n’est plus le même. Sur les 4 000 kilomètres qu’il a parcourus, des pays ont disparu et d’autres sont nés. Des frontières se sont effacées et d’autres sont apparues. Des dictatures se sont élevées et sont tombées. Des guerres se sont éteintes et d’autres ont éclaté, causant des morts, des destructions et d’immenses déplacements. Et le Liban, pris entre la mer et deux guerres, n’est plus accessible par la terre. Dans l’espace clos d’une voiture, le voyage de redécouverte de la distance entre l’Europe et le Liban devient une découverte intime de la nouvelle relation père/fille au-delà des frontières de leur contexte familial typique.

  • Sauve qui peut d’Alexe Poukine

Dans un centre de formation, de « vrai.es » soignant.es et de « faux » patient.es simulent des consultations médicales. Le but de ces jeux de rôle est de développer les qualités humaines des thérapeutes. Mais l’idéal relationnel prôné en formation est-il applicable dans notre système hospitalier ? Et à quelles conditions peut-on rester bienveillant.es au sein d’une institution maltraitante ?

  • En Attendant la Nuit de Céline Rouzet

Dans la petite ville tranquille où ils emménagent, les Féral font tout pour paraître ordinaires. Leur fils Philémon, un adolescent doux et introverti de 17 ans, a une affection étrange qu’il faut à tout prix dissimuler. Mais il grandit. Son désir pour Camila se confond bientôt avec la soif de sang qu’il contrôlait jusque- là. Sa différence devient impossible à cacher…

  • Stolen Life de Daniel Lambo

Vous êtes adopté en tant qu’orphelin dans un pays occidental et vous découvrez des années plus tard que vos papiers officiels sont incorrects. Vous n’étiez pas du tout orphelin et vos parents biologiques sont toujours en vie aujourd’hui… Rani, kidnappée dans son enfance, témoigne du trafic d’enfants par l’Eglise catholique en Inde. La Néerlandaise Marcia, victime d’une fraude à l’adoption, dénonce la corruption en Colombie avec son organisation, provoquant une onde de choc en Belgique. Le journaliste Kurt dénonce un réseau de trafic d’enfants congolais au péril de sa vie.

Le programme de cette Compétition est disponible ici.

Le Festival propose également un Focus Belgium pour fêter la fin de la Présidence de l’Union Européenne par la Belgique, et la projection du documentaire de Laurent Scheid, Bal National, qui nous invite au coeur de cet évènement populaire incontournable, et Reines, de Yasmine Benkiran, présenté à la Semaine de la Critique de Venise en 2022. Le détail ici.

 

Check Also

« Mo’zar »: l’émancipation par la musique

Avec Mo’zar, Sébastien Petretti nous fait découvrir un atelier de musique singulier au coeur de …