Avis de tornade sur le cinéma belge

Et si ce début d’année était déjà la période de 2013 la plus chargée pour le cinéma belge?

En termes de sortie, ça ne fait aucun doute. La ferveur culminera d’ailleurs le 16 janvier avec la sortie simultanée de trois (3, drie, three) films belges le même jour. Une folie qui laissera forcément sur le carreau quelques victimes. Hélas.

 

 

 

Tout a commencé ce mercredi 2 janvier avec l’arrivée sur nos écrans de Renoir. Un démarrage en douceur puisque le film n’est pas à proprement parler une oeuvre belge. Il se situe donc légèrement hors de notre champ d’investigation classique. Ce biopic qui a fort bien entamé sa carrière commerciale en France est néanmoins l’occasion de revoir Thomas Doret qui avait épaté tout le monde dans Le Gamin au Vélo; une prestation qui lui valut l’indiscutable Magritte de la révélation 2012. Même s’il est cantonné dans un second rôle, Renoir est donc pour lui une concrétisation. On a maintenant la certitude que le jeune Liégeois s’adapte à des rôles plus éloignés de sa personnalité. Et on attend la suite avec impatience.  Les plus attentifs remarqueront aussi la présence dans le film d’un autre talent belge, Cécile Rittweger.

 

 

Le 9 janvier, c’est Benoit Poelvoorde qui nous racontera Une Histoire d’amour.  Pour amorcer le débat, la réalisatrice Hélène Fillières continue d’ailleurs de se confier sur notre site (lisez ICI). Comme vous le savez à présent, Une Histoire d’Amour est adapté d’un roman de Régis Jauffret, lui-même inspiré de l’histoire tragique du banquier Stern engagé dans une relation amoureuse passionnée, mais sans issue. Nous n’avons pas été invités à voir le film, nous ne pouvons donc rien en dire sinon que selon les premiers échos assez unanimes venus de France, il ne serait pas tout à fait à la hauteur de son sulfureux scénario. À vérifier néanmoins. Toujours se faire un avis par soi-même !

 

Le 16 janvier, le moteur s’emballe définitivement avec la sortie conjointe de trois films belges. Comment en est-on arrivé là? Mystère du calendrier… Comme l’actualité n’est par ailleurs pas exceptionnelle, quelques écrans sont disponibles et les distributeurs qui n’ont bien souvent pas le choix en profitent comme ils peuvent. Il est néanmoins peu probable que les spectateurs prennent la peine d’aller voir trois films en une semaine. Or, on sait combien le démarrage d’un film belge est capital pour sa survie. Et le nouveau Tarantino risque hélas de capter toute l’attention des médias traditionnels.

 

 

Le Sac de Farine de Kadija Leclere jouira d’une belle distribution un peu partout en Wallonie et à Bruxelles pour un film que nous évoquerons régulièrement d’ici là par le biais de director’s cut et d’un portrait vidéo de Mehdi Dehbi.

 


Salué à chacune de ses sorties internationales, La 5e Saison, définitivement atypique, très étrange sera probablement distribué plus confidentiellement, mais la Flandre devrait l’accueillir à bras ouverts puisque même si le film a été tourné dans le Condroz, l’un des réalisateurs est flamand et que la presse du nord a attentivement suivi la carrière de ce drame rural aux lisières du fantastique durant sa carrière dans les festivals.

 

 

Le troisième larron est un gamin, le Kid de Fien Troch, film flamand intimiste qui aura peut-être un peu d’exposition en Wallonie. À vérifier. Fien Troch n’est pas une réalisatrice qui fédère en général énormément de spectateurs, mais son très émouvant Unspoken (tourné en français) nous avait secoués.

 

 

Échappant de peu à cette hémorragie d’œuvres du terroir, Hors les Murs se retrouve finalement seul sur la ligne de départ le 23 janvier. Une aubaine qui lui permettra de capter l’intérêt des médias ciné sans doute un peu désœuvrés ce jour-là. La sortie du premier long métrage de David Lambert sera précédée de deux avant-premières aux couleurs de Cinevox. La première à Liège (cinéma Sauvenière) le lundi 21 et la deuxième à Bruxelles (cinéma Galieries) le 22.

Dès demain, nous vous offrirons d’ailleurs des invitations pour ces deux évènements en présence de toute l’équipe. David Lambert sera aussi présent le 20 janvier à Gent au Sphinx, le 23  à Mons au Plaza Art et au Cinéma L’Écran à Ath le vendredi 25 à 20h pour présenter son film. Rappelons qu’au FIFF namurois, Hors les murs avait remporté le prix Cinevox octroyé par un jury de cinéphiles totalement indépendants de notre projet. Le prix : une semaine de campagne promo en salles. Histoire d’attiser les envies.

 

 

Ce démarrage de folie culminera naturellement le 2 février à Bruxelles avec la 3e cérémonie des Magritte du Cinéma belge. Une soirée, cela va de soi, retransmise sur Be TV en clair et dont nous assurerons un direct sur la page Facebook de Cinevox, endroit idéal pour commenter les résultats au fil de la soirée. La liste des nominés sera révélée ce jeudi 10 janvier (ici tous ceux qui participaient au premier tour) et nous sommes très impatients de voir quel(s) film(s) amassera(ront) le plus de nominations à ce stade. Scrutez notre site jeudi en début d’après-midi pour l’annonce de ces premières tendances.

 

Les déçus se consoleront avec la soirée des Machins qui se déroulera à Bruxelles le 1er février. Au menu : Private jokes et prix de consolation pour les petites mains du cinéma belge. On ne sait encore rien des récompenses de l’année. Seules certitudes, la cérémonie toujours animée par Catherine Detry déménage dans un endroit plus cossu que l’an dernier et des surprises sont teasées.

 

 

Après ce feu d’artifices, on pourra sans doute reprendre un peu notre souffle en attendant les sorties de deux bombes : le melvillien Le Monde nous appartient de Stephan Streker et l’incendiaire Au Nom du Fils de Vincent Lannoo. Notez également que La Tendresse de Marion Hansel est d’ores et déjà programmé au festival de Rotterdam qui se déroulera du 23 janvier au 3 févier et que le festival de Berlin (du 7 au 22 février) accueillera lui aussi quelques longs métrages belges.
Mois de folie, on vous dit !

 

 

 

 

 

 

Check Also

Une nouvelle bande-annonce pour « Civil War » !

Ce film de guerre d’anticipation signé Alex Garland sortira ce 17 avril. L’histoire nous immerge …