Tom Van Avermaet dans la cour des grands

Quel est le point commun entre Robert De Niro, Cate Blanchett, James Cameron, George Clooney, Daniel Craig, Tom Cruise, Cameron Diaz, Robert Downey, Jr, Michael Fassbender, Tom Hanks, Ron Howard, Scarlett Johansson, Nicole Kidman, Tobey Maguire, Julianne Moore, Sean Penn, Brad Pitt, Natalie Portman, Will Smith, Steven Spielberg, Oliver Stone, Meryl Streep, Hilary Swank, Rachel Weisz, Kate Winslet ou J. J. Abrams?

 

Ce sont quelques-uns des clients les plus célèbres de la CAA, Creative Artists Agency qui les représente et négocie leur contrat à Hollywood ou ailleurs à travers le monde.

L’an dernier, Matthias Schoenaerts a rejoint cette formidable équipe.

 

A une semaine de la remise des Oscars, on apprend qu’un autre petit Belge vient d’être signé par cette prestigieuse compagnie. Il s’agit de Tom Van Avermaet, le réalisateur de Dood van een Schaduw/Mort d’une ombre, court métrage dans lequel un soldat tombé sous les balles ennemies devient un chasseur d’âmes pour le compte d’un drôle de collectionneur.

 

 

Ce film éblouissant dont nous avons été par ici les premiers à vous parler en juillet dernier (lire ici) est non seulement nommé aux Oscars dans la catégorie court métrage, il en est aussi un des favoris. Aucun film belge ne s’étant jamais imposé à Hollywood, même dans la section « meilleur film étranger », sa victoire serait naturellement un évènement exceptionnel.

 

 

Porté par un Matthias Schoenaerts, sobre, mais charismatique en diable, Dood van een Schaduw est avant tout une leçon de mise en scène qui laisse le spectateur bouche bée: à l’exception de Mr Nobody, jamais on n’a vu en Belgique une œuvre d’une telle audace visuelle, d’une telle maîtrise; surtout dans le chef d’un jeune cinéaste.
Si vous êtes curieux de découvrir enfin ce film sur grand écran, sachez que le Festival International du film d’amour de Mons le programme dans sa compétition de courts métrages ce mercredi à 16h30 et 1800 au Plaza Art.

Une occasion unique de voir sur grand écran le chef d’œuvre dont la planète entière parle.

 

Check Also

L’écrivain Brett Easton Ellis va réaliser lui-même !

Il va signer Relapse, film forcément parano (comme ses livres), gavé de malaise jouissif et …