Tapis bleu, le podcast de fiction 100% cinéma belge

C’est aujourd’hui que sort le premier épisode de Tapis bleu, un podcast de fiction en 4 épisodes sur une fausse cérémonie des Magritte du Cinéma, imaginée par Laurence Bibot, Sébastien Ministru et Myriam Leroy, et interprétée par des comédien·nes eux-même primé·es lors de la vraie Cérémonie. Encore qu’il se pourrait bien que cette fausse Cérémonie sonne encore plus vraie que les vraies…

Dans le cadre de l’opération exceptionnelle « Tapis bleu pour le cinéma belge » imaginée par la RTBF et l’Académie Delvaux pour palier à l’absence d’une Cérémonie des Magritte en bonne et due forme en 2021, tout en contribuant à mettre en valeur le cinéma belge, la cellule fiction de la RTBF a confié à Myriam Leroy, ainsi que Laurence Bibot et Sébastien Ministru l’amusante tâche de créer un podcast de fiction autour du cinéma belge, avec le cinéma belge. C’est donc chose faite avec Tapis bleu.

Les Magritte 2021 n’auront pas lieu. Imaginons que tout reprenne comme avant en 2022. Qu’un soir de février ce soit (enfin) la fête. Tapis rouge (enfin, bleu), Champagne (enfin, mousseux), pluie de récompenses sur smokings et robes du soir et parterre de stars. Imaginons un acteur célèbre, trop longtemps confiné, légèrement aviné, qui déroule un discours de plus en plus déplacé. Imaginons que nous aussi, en Belgique, nous ayons droit à notre petit scandale.

Ceci n’est (donc) pas une cérémonie des Magritte. C’est le cadavre exquis de trois auteurices avec un soupçon de mauvais esprit, emmené par trois comédien·nes récompensé·es aux Magritte : Catherine Salée (Magritte de la Meilleure actrice dans un second rôle pour La Vie d’Adèle en 2014 et Keeper en 2017), Laurent Capelluto (Magritte du Meilleur acteur dans un second rôle pour Le Temps de l’Aventure en 2014 et L’Enquête en 2016) et Achille Ridolfi (Magritte du Meilleur espoir masculin en 2014 pour Au nom du fils) – avec la participation de Jean-Jacques Rausin (Magritte du Meilleur acteur en 2017 pour Je me tue à le dire), et Aurora Marion (Magritte de la Meilleure actrice dans un second rôle en 2018 Noces).

Dans ce premier épisode, Catherine Salée prend le lead, en Maîtresse de Cérémonie énergique, en pleine crise de foi… dans le texte.

C’est bon comme un bonbon, drôle, tendre et irrévérencieux, excellemment interprété, et à découvrir de toute urgence ici.

Check Also

« Sauve qui peut »: aux côtés des soignants

Avec Sauve qui peut, Alexe Poukine se penche sur les processus d’apprentissage auxquels participent les …