Nouveau film en vue pour Stefan Liberski

Les résultats de la 1ère session 2023 de la Commision du Cinéma viennent d’être dévoilés. On retient notamment l’aide accordée au nouveau long métrage de Stefan Liberski, De l’art ou du Machond, que l’on attendait depuis Tokyo Fiancée, son adaptation d’Amélie Nothomb.

Avec ce nouveau film, l’inclassable Stefan Liberski se penche sur le milieu ô combien codifié de l’art contemporain. Le film dresse le portrait d’Yves Machond qui à cinquante-cinq ans sent qu’il a encore une oeuvre à délivrer au monde. Il quitte Bruxelles et son métier de professeur pour s’installer à Étretat, terre de l’Impressionnisme, afin d’en être infusé. Cette comédie raconte la naissance difficile de son projet et la métamorphose du héros. Car l’aventure connaît des tournures inattendues. Et Machond apprendra que la vie et l’art ne sont pas que des idées. Pas seulement. Pas encore. C’est Artemis Production qui portera le projet, qui a donc reçu l’aide à la production.

Trois autres films sont soutenus à la production, trois premiers longs métrages prometteurs aux univers bien différents. Romain Renard, auteur de la mystérieuse série dessinée Melville, entre romans graphiques et BD, adapte son oeuvre en compagnie de Fursy Teyssier, soutenu par Need Productions. Miklos Keleti se lance dans un thriller fantastico-psychologique avec Soma, l’histoire d’un neuroscientifique qui tente de sauver son fils grâce à une substance mystérieuse, et un primate, un projet porté par Velvet Films. Enfin, Hélicotronc accompagne Valéry Carnoy, très remarqué avec son court Titan, dans son passage au long métrage avec La danse des renards, une histoire d’amitié sur fond d’internat sportif. Notons également que Stéphane Vuillet et Stéphane Xhrouet reçoivent une aide à la finition pour Katika Bluu.

Côtés développement, la Commission a retenu Devolution, le premier long métrage de Nicolas Boucart (remarqué avec Icare), ainsi que Krieg, film historique audacieux qui signe le retour de Delphine Noels après l’intrigant Post-Partum. On retrouve également en développement artistique les premiers films de Maxime Pistorio (Belladone),  Charles Habib-Drouot (La sirène et le crocodile) et Arnaud Dufeys et Charlotte Devillers (Plaisir). Notons aussi l’aide attribuée à Christophe Hermans pour son deuxième long métrage de fiction, Le ventre mou.

En écriture pour finir, on retiendra notamment le soutien aux nouveaux films de Bérangère Mc Neese, Valentina Maurel, Jan Bucquoy, Salomé Richard ou Antoine Cuypers.

L’intégralité des résultats est disponible ici.

Check Also

Adil-Bilall-Cinevox

Adil & Bilall are back in town!

Adil El Arbi & Bilall Fallah sont de retour en terres belges pour le tournage …