Cloclo :
Le lundi au soleil

Le tournage de Cloclo, le biopic consacré à Claude François, avec la star belge Jérémie Renier en idole des seventies, n’est pas exclusivement cantonné à la Belgique. Si les caméras ont tourné pendant cinq semaines sur notre sol, elles se sont à présent déplacées à l’étranger. Une partie du tournage se déroule au Maroc, qui représentera l’Égypte natale du chanteur. Une autre, plus importante, s’étend sur plusieurs sites en France et une dernière, plus courte, a eu lieu à Monaco.

Car oui, Claude François a été résident monégasque. En 1956, suite à la nationalisation du Canal de Suez, sa famille s’installe en Principauté. Josette, la sœur aînée du jeune Claude y habite. C’est là que, contre l’avis, de son père, la future idole qui fréquente le lycée Albert 1er va choisir sa voie, préférant la musique aux études. En cachette, il rejoint l’orchestre du Sporting Club de Monte-Carlo, dirigé par Louis Frosio.

D’abord batteur, Claude, qui a pourtant appris le piano et le violon, deviendra chanteur de l’orchestre, spécialisé dans les reprises des tubes de Ray Charles. Une carrière se dessine. Et elle ne plaît pas du tout à Aimé qui cesse de voir son fils. Définitivement ! C’est le tournant de la vie de Claude qui, même après la mort, de son géniteur n’aura de cesse de prouver qu’il avait raison, que son destin était d’être une star.

À cette époque, Claude rencontre Janet Woollacott qu’il épouse le 5 novembre 1960 à Monaco. C’est le début d’une grande aventure… professionnelle, car en 1962 Janet quitte Claude pour Gilbert Bécaud… Claude prendra cette désertion pour un nouveau défi.

À 12 kilomètres de Monaco, Florent-Emilio Siri, le réalisateur de ce biopic qui enflamme les fans a filmé d’autres scènes sur les plages mentonnaises. La nouvelle s’est vite propagée et le plateau, ultraprotégé en Belgique, est cerné par des dizaines de curieux venus s’installer sur les trottoirs de la Promenade du Soleil.

De très nombreux figurants ont aussi pris place dans le décor naturel des plages du Fossan et du Marché et lorsque débarque Jérémie Renier le silence se fait : tous ceux qui ne l’avaient pas encore vu, qui ne le connaissait pas forcément, sont littéralement sidérés par les similitudes entre Cloclo et ce Jeremie Renier, grimé, brushé et ultrabrighté. Chevelure et dentition impeccables, l’air décidé et le sourire complice avec ses fans, Jérémie fend la foule. Ce n’est plus de la ressemblance, c’est du mimétisme. Immédiatement, le charme opère. Moteur !

 

Check Also

Un nouveau « Seigneur des Anneaux » en 2026 !

Andy Serkis, interprète de Gollum, va réaliser, et toujours dicter ses mouvements au personnage en …