Cannes 2024: les talents belges

La 77e édition du Festival de Cannes s’annonce riche en découvertes comme en retrouvailles cinématographiques, avec au programme des premiers films comme des cinéastes cultes qui signent leur grand retour (on pense bien sûr à Coppola). 

Après de belles années où les sélections pleuvaient (l’année dernière, pas moins de 5 longs métrages belges francophones étaient retenus, l’année d’avant, 3 films belges étaient en Compétition officielle!), la présence belge francophone cette année se joue au niveau des coproductions, et des divers talents que l’on peut retrouver au générique des films internationaux qui seront présentés. Et on retient bien sûr la sélection en Compétition à la Semaine de la Critique de Julie Zwijgt, premier long métrage du jeune cinéaste flamand Leonardo Van Dijl, qui avait déjà présenté un court métrage à Cannes. Ce film, au casting duquel on retrouve Koen De Bouw, Ruth Becquart, Pierre Gervais, Sofie Decleir, Tijmen Govaerts, Claire Bodson et Laurent Caron, est produit par Delphine Tomson pour Les Films du Fleuve, la société créée par les frères Dardenne. L’histoire? Julie, une star montante du tennis évoluant dans un club prestigieux, consacre toute sa vie à son sport. Lorsque l’entraîneur qui pourrait la propulser vers les sommets est suspendu soudainement et qu’une enquête est ouverte, tous les joueurs du club sont encouragés à partager leur histoire. Cependant, Julie décide de garder le silence…

« Julie Zwijgt »

La Semaine de la Critique d’ailleurs compte pas moins de 4 autres coproductions belges. Elle ouvrira avec Les Fantômes de Jonathan Millet, dont l’image est signée par le chef opérateur belge Olivier Boonjing, et qui est coproduit par Hélicotronc (qui faisait déjà l’ouverture de la section l’année dernière avec Le Syndrome des amours passées). La clôture de la Semaine sera l’occasion de découvrir Animale d’Emma Benestan, dont l’image est signée Ruben Impens, et les décors Eve Martin, coproduit par Frakas. En séances spéciales, deux autres coproductions belges: Les Reines du Drame d’Alexis Langlois, coproduit par Wrong Men, avec Drag Couenne, et La mer au loin de Saïd Hamich Benlarbi coproduit par Tarantula.

« Animale »

En Sélection officielle, on retrouve en Compétition le deuxième long métrage de Gilles Lellouche, L’Amour Ouf, avec un casting pléthorique emmené par Adèle Exarchopoulos, qui compte également Benoît Poelvoorde (déjà à l’affiche du Grand Bian). Le film est coproduit en Belgique par Artemis. On retrouve également Jacques Audiard, habitué du Festival, avec Emilia Perez, coproduit là aussi par Les Films du Fleuve.

Dans la section Un certain regard sera présenté le nouveau film du cinéaste italien Roberto Minervini, Les Damnés, coproduit par Michigan Films – qui présentait l’année dernière Il pleut dans la maison à la Semaine de la Critique. Le montage du film a été réalisé par l’expérimentée monteuse belge Marie-Hélène Dozo, à laquelle on doit notamment le montage des films des frères Dardenne. On croisera également dans cette section François Damiens, annoncé au générique du premier film de la comédienne suisse Laetitia Dosch, Le Procès du Chien.

Le festival, ce sont aussi des Séances spéciales, où sera programmé le nouveau film de Nabil Ayouch, Everybody Loves Touda, qui parmi ses collaborateur·ices belges retrouve Virginie Surdej à l’image (qui sera d’ailleurs membre du Jury de la Semaine de la Critique), Eve Martin aux décors, et Nicolas Rumpl au montage. Le film est coproduit par Velvet Films. Enfin, le Festival dévoilera le premier long métrage comme réalisateur de Daniel Auteuil, Le Fil, dont l’image est signée par le chef opérateur Jean-François Hensgens, que le comédien français a rencontré sur le plateau d’Un silence de Joachim Lafosse.

De son côté, la Quinzaine des Cinéastes rendra hommage à Chantal Akerman avec la projection spéciale de son documentaire Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy.

Pour terminer, notons que le Jury de la Caméra d’Or sera co-présidé par Baloji et Emmanuelle Béart. On y retrouvera également Zoé Wittock.

Quelques films pourraient encore être ajoutés au programme, on garde l’oeil ouvert!

En attendant, on vous donne rendez-vous du 14 au 25 mai prochains sur la Croisette.

Check Also

Casting ado!

Dans le cadre du court métrage d’Alice Khol, Coeur Gras, produit par Kozak Film et …