Ça sort quand?

Alors que La Fée et Rondo sont toujours à l’affiche de nos salles quelques longs métrages belges ou dans lesquels sont impliqués des acteurs belges nous arrivernt. Des films dont nous vous avons déjà parlé, parfois abondamment, mais que vous allez enfin pouvoir découvrir sur grand écran. Et c’est bien tout ce qui vous intéresse au cinéma, non?

 

Le premier de la liste est bien sûr Les Géants qui a débarqué en grandes pompes ce mercredi 12 octobre.  L’heure du rendez-vous avec le public a sonné pour Bouli et son trio magique. S’il y a une logique et une morale, le film devrait cartonner, mais le public (à commencer par vous, chers Cinevoxiens) suivra-t-il?  Et surtout, oui surtout, ses aventures drôles et bucoliques sauront-elles capter l’attention des adolescents qui devraient s’amuser comme des petits fous devant les délires de cet incroyable trio?  Lorsque vous découvrirez notre capsule Cinevox demain, vous verrez qu’on y croit à fond et qu’on tente même de donner un ultime coup de pouce à un de nos films préférés de l’année.  Après ça, la balle est dans votre camp… Car si vous n’y allez pas, je ne vois pas trop ce que vous faites ici à nous lire… Les Géants, c’est quand même la crème de la crème du cinéma belge. Et donc le meilleur du best de Cinevox.

 

Après ce beau rendez-vous, les sorties vont se précipiter et s’accumuler jusqu’à la fin de l’année.

La semaine suivante, par exemple, le nord du pays accueillera un autre film cannois, l’étrange Blue Bird de Gust Van den Berghe. Le 26 octobre, en Flandre et à Bruxelles débarque Code 37, un thriller secouant, adapté d’une fameuse série télé de VTM, qui devrait être là-bas le gros carton de la fin d’année: 500.000 spectateurs est un objectif presque minimum pour ce blockbuster hyper médiatisé qui devrait en toute logique supplanter Rundskop sur le fil.

 

Côté francophone, Yannick Renier épaule Jean-Pierre Darroussin dans une coprod franco-belge : De Bon Matin. On est ici dans une économie d’échelle très différente. Yannick qu’on retrouve d’ailleurs dans Toutes nos envies, le formidable mélo de Philippe Lioret, remarqué au FIFF,

avec  Vincent Lindon, etMarie Gillain. Il nous arrivera le 9 novembre, comme Mon Pire Cauchemar, une comédie débridée d’Anne Fontaine avec Benoit Poelvoorde et Virginie Efira et Het Varken van Madonna une sucrerie flamande, décalée et apparemment irrésistible, signée par le revenant Frank Van Passel (Manneken Pis). Trois films de la galaxie Cinevox qui sortent en rafale le même mercredi… C’est la fête au village, non?

 

Et ce n’est pas tout puisque les amateurs de thrillers psychologiques tendance Res Publica pointeront d’ores et déjà la date très proche du 2 novembre où ils seront conviés à découvrir (outre notre Grand Écran n°7) L’Exercice de l’État avec Olivier Gourmet. Même si le titre est austère (mais exact), il s’agit d’un des meilleurs films de l’année, tous pays et catégories confondus: un chef d’œuvre de maîtrise qui nous plonge au coeur du monde politique comme aucun film jusqu’ici n’avait réussi à le faire. En France en tous cas. Au plus près des hommes, au cœur des problèmes. En toute intimité.

 

Le 30 sortira en Flandre Lena de Christophe Van Rompuy et à travers les trois régions (mais la date n’est pas confirmée) L’Envahisseur de Nicolas Provost.

 

En décembre, les productions belges francophones se feront discrètes pour échapper à la déferlante des blockbusters.

Seuls deux divertissements flamands se risqueront à l’affrontement contre les grosses machines américaines: le 14, Frank Van Mechelen proposera Groenten uit Balen et la semaine suivante face à Alvin et les Chipmunks 3, KFD balancera un Mega Mindy formaté pour les vacances de Noël.

On rêve de voir des distributeurs avoir le choix de prendre ce genre d’initiative en Wallonie. Mais les publics flamands et wallons sont hélas incomparables. Et sortir une production belge francophone à ce moment de l’année serait l’envoyer au casse-pipes.

 

Pour ceux qui se demanderaient quand ils vont pouvoir les découvrir en salle, il n’est pas trop tôt de préciser que Fils Unique, JC comme Jésus Christ, Au Cul du Loup et le tonitruant Il Était une fois une Fois avec Charlie Dupont et Jean-Luc Couchard sont programmés pour le début 2012.

Les trois premiers étaient visibles au FIFF namurois. La toute première projection privée du troisième vient d’avoir lieu en Belgique et on est rassuré: la comédie Belgo-Trash que nous vous avons présentée en hyper exclu dans notre Grand Écran n°3 est semble-t-il une réussite totale, niveau Dikkenek ou C’est Arrivé près de chez vous. Un délire qui ne fera donc pas l’unanimité, mais qui provoquera des convulsions hilarantes chez la plupart d’entre nous.

Évidemment, nous vous préparons déjà une petite friandise acidulée avec Scope Pictures, Jean-Luc et Charlie pour entamer l’année nouvelle de la meilleure façon qui soit. En riant aux éclats !

 

 

Check Also

Ce-qui-nous-lie

« Ce qui nous lie », interroger la parentalité

Avec Ce qui nous lie, son premier long métrage documentaire, Sonam Larcin se penche sur …