3 César pour L’Exercice de l’Etat

Même si Le Gamin au Vélo a baissé pavillon devant l’inévitable Une Séparation pour le César du meilleur film étranger, les Films du Fleuve des frères Dardenne ont le sourire : L’exercice de l’État de Pierre Schoeler a remporté trois César à l’issue d’une belle soirée digne, drôle et enlevée.

 

Après l’annonce des nominés, quatre longs métrages dominaient les débats: Intouchables, le phénomène du box- office, The Artist, le tsunami du cinéma mondial, Polisse, le chouchou des pronostiqueurs et L’Exercice de l’État coproduction belge emmenée par Olivier Gourmet qui, malgré ses onze nominations, était pointé comme l’outsider.

 

 

Première bonne surprise de la soirée: l’impeccable Michel Blanc se voyait décerner très tôt le César du meilleur second rôle masculin coiffant les trois acteurs de Polisse conjointement nommés dans cette catégorie. Peu après, Pierre Schoëller montait à son tour sur scène pour recevoir le prix du meilleur scénario original, une distinction qui lui va sûrement droit au cœur tant il a accordé d’attention à cette phase du travail.

 

 

Si Olivier Gourmet n’a pas été couronné, battu par un Omar Sy qui réserva au public une prestation assez mémorable sur scène, L’Exercice de l’État remporta néanmoins un troisième César : celui du meilleur son remis à Olivier Hespel, Julie Brenta et Jean-Pierre Laforce.

 

Vu le plateau exceptionnel de cette 37e édition, les trois trophées glanées par ce film magnifique sont une réelle consécration. Seul The Artist et ses six récompenses a fait mieux. Une formidable performance.

 

 

Sur Cinevox, vous pouvez lire:

Une présentation du film

Une rencontre avec Pierre Schoeller

Et deux monologues assez formidables d’Olivier Gourmet ici et ici

Une revue de presse à la sortie du film

Découvrez aussi

Une scène commentée

La bande-annonce

Check Also

« Julie zwijgt »: to speak or not to speak

Leonardo van Dijl présentait ce samedi en première mondiale à la Semaine de la Critique …