« Night Night Stories » de Théo Degen – La Belge Collection 2

La Belge Collection est de retour avec quatre nouveaux courts métrages qui mettent en lumière une nouvelle génération de jeunes comédien·nes belges, sous le regard singulier de cinéastes de talent. Focus sur Night Night Stories de Théo Degen avec Lina Miftah, Harry Evrard, Chloé Larrère et Mathis De Coster.

L’histoire? C’est le début du printemps, un jour d’éclipse à Bruxelles. Dans l’herbe, les enfants jouent, les ados se draguent. Dans le ciel, la lune engloutit le soleil et une nuit bleue s’installe sur la ville. Les cœurs s’accélèrent. Dans le parc, des événements étranges surviennent.

Au générique, on retrouve Lina Miftah, jeune artiste bruxelloise d’origine marocaine. Elle participe à la maison des cultures de Molenbeek à des ateliers théâtres et à la création de la pièce À peu près Othello d’à peu près Shakespeare encadré par Ben Hamidou, Jeanne Dandoy et Maya De Waele. Elle étudie au Conservatoire Royal de Liège. Elle a tenu quelques petits rôles, notamment dans la saison 2 de Baraki, et sera bientôt à l’affiche d’un long métrage dont elle tiendra l’un des rôles principaux.

Lina-Miftah
Photo: Xavier Claes

Au générique, on retrouve également Harry Evrard, un jeune artiste de 21 ans, vivant à Bruxelles, en quête de films et de rap. Night Night Stories est sa première expérience cinématographique. On a récemment pu le voir dans une pub pour AXA. Il a été formé pendant ses humanités théâtrales à l’Institut Sainte Marie (Bruxelles). Actuellement, il écrit et enregistre principalement du rap cependant, sa véritable passion est de jouer au cinéma en tant qu’acteur.

Harry-Evrard
Photo: Xavier Claes

Chloé Larrère sort de l’INSAS en 2018. Parallèlement à ce cursus, elle développe des écritures personnelles entre performance et théâtre qu’elle met en scène. Elle travaille comme interprète pour des artistes et compagnies confirmées de la scène belge ou française, mais aussi de jeunes compagnies émergentes. Au cinéma elle collabore avec des artistes de divers horizons ( Nicky Lapierre, Harpo et Lenny Guit, Théo Degen, ou Franck Van Passel entre autres), elle écrit et réalise également. Son premier court métrage Pupuce est actuellement en post-production et son deuxième est en cours de financement.

Chloe-Larrere
Photo: Xavier Claes

Mathis De Coster s’intéresse à l’art depuis son plus jeune âge. En secondaire, il s’oriente vers une option «art d’expression» dans laquelle le jeu théâtral et la création collective sont mis en avant. Il s’oriente ensuite vers des études d’architecture où il choisit des ateliers mêlant réflexions architecturales, politiques et artistiques, avant de bifurquer vers des études de sculpture à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Il travaille en ce moment avec sa mère et sa soeur à la mise en scène de la pièce Escurial du dramaturge belge Michel de Ghelderode.

mathis-de-coster

Check Also

Quitter-la-nuit

« Quitter la nuit », et sortir de l’ombre

Avec Quitter la nuit, son premier long métrage, Delphine Girard s’interroge sur l’après. Que se …