La rançon de la Gloire pour Benoît Poelvoorde

Un jour ici, l’autre là, il n’arrête pas… À peine sorti de son footballistique périple belgo-ivoirien (et à peine, signifie bien « à peine » puisque la fête de fin de tournage a eu lieu ce week-end), Benoit Poelvoorde file cette semaine en Suisse à la poursuite de son rêve de cinéma… et du cercueil de Chaplin.

 

Drôle d’idée et drôle de générique puisque la Rançon de la Gloire sera réalisé par Xavier Beauvois (photo ci-dessous à Cannes), l’homme sérieux qui tutoya les Dieux et les sommets du box-office, et que Benoit y aura pour complice l’excellent Roschdy Zhem, salué par un prix d’interprétation à Cannes en 2006 pour Indigènes.

 

 

Alors qu’il  découvrira Benoit Poelvoorde sur un plateau, Il s’agit de la troisième collaboration entre le réalisateur airois et Roshy Zhem. Ils ont déjà tourné ensembleN’oublie pas que tu vas mourir et le Petit Lieutenant, un polar qui valut à Zhem une nomination au César 2006 du meilleur second rôle.

Le premier rôle féminin sera tenu par Chiara Mastroianni, la fille de Marcello Mastroianni et de Catherine.

 

Comme nous vous l’annoncions en décembre (lire ici), cette comédie décalée nous plongera à la fin des seventies. Un certain Eddy Ricaart, libéré de prison à la veille de Noël trouve refuge dans la maison d’un vieil ami. Osman ne vit pas dans l’opulence, mais il a un cœur d’or. Laisser un pote sur le trottoir? Impossible.  Le lendemain, le 25 décembre 1977 n’est pas un jour vraiment comme les autres : Charlie Chaplin vient tout juste de s’éteindre dans sa demeure de Corsier-sur-Vevey, en Suisse. Les quelques télévisions qu’on capte par là ne parlent que de cela. Et si cet évènement était en fait une opportunité? Et si Eddy et Osman en profitaient pour dérober le cercueil de la star et demander à sa richissime famille une somme conséquente en échange de sa restitution?

 

 

 

Le film reposera bien sûr sur la complicité entre Benoît Poelvoorde et Rosdy Zhem (voir photo ci-dessus). De ce côté, pas de gros souci à se faire comme le confirme une anecdote racontée par Roshdy Zhem et publiée sur benoitpoelvoorde. net : « Une fois (sur le tournage du film Une Nuit), on a fini très en retard, parce qu’on a eu le malheur de croiser Benoît Poelvoorde à 3 heures du matin sur les Champs, et qu’il a crié mon nom pendant deux heures (rires). Je lui disais : « Je t’en supplie Benoît, on se parle après, mais pas pendant le tournage. » C’était très drôle. On passe ses nuits à empêcher les badauds de ne pas perturber le tournage et là, c’est Benoît Poelvoorde. »

 

 

En partie effectué au Manoir de Ban à Vevey, une petite ville au bord du lac Léman, le tournage de La Rançon de la Gloire s’achèvera le 15 mai 2013. Il murmure que la copie zéro serait prête autour d’avril 2014. De la Suisse à Cannes, il n’y a pas une heure d’avion…

 

 

Check Also

Une nouvelle bande-annonce pour « Civil War » !

Ce film de guerre d’anticipation signé Alex Garland sortira ce 17 avril. L’histoire nous immerge …