I fratelli in Italia

Depuis une dizaine année, la Fondation italienne des entreprises du spectacle profite  de la Mostra de Venise pour remettre le prestigieux prix « Robert Bresson ». Manoel de Oliveira, Wim Wenders ou Giuseppe Tornatore ont tous obtenu cette distinction, pour leur œuvre « significative par sa sincérité et son intensité en faveur de la recherche du sens spirituel de notre vie ».

Ce lundi, ce sont Jean-Pierre et Luc Dardenne qui ont reçu ce prix, pour l’ensemble de leur œuvre.

 

« À notre époque où le cinéma fait prévaloir les effets spéciaux spectaculaires », a déclaré Mgr Celli qui remettait le trophée,  » l’œuvre des frères Dardenne me semble contenir en son sens le plus profond l’idée d’un cinéma qui met le spectateur face aux interrogations de la vie et de la foi, tout en l’aidant dans son parcours personnel de recherche et de croissance. Avec pudeur et acuité, ils ont réussi à imprimer sur la pellicule une série d’histoires qui sont de véritables paraboles de rédemption « . Il a également loué « le réalisme et l’essentialisme qui sont au cœur de leur travail  » : « Dans chacun de leurs films, histoires douloureuses d’injustice, de solitude, d’abandon, histoires d’hommes désespérés et prêts à tout, a conclu le président du Conseil pontifical pour les communications sociales, on sent le souci d’une recherche inquiète de l’homme, du pardon, d’une véritable rencontre. »

 

[Les Frères by Marianne Grimont]

 

Même s’ils avaient choisi Cannes pour proposer leur Ragazzo con la Bicicletta, les frères ont donc aussi été reçus en grandes pompes à la Mostra. Un plaisir doublé d’une légitime fierté d’autant que leur dernier film connaît un important succès public en Italie.

 

Un bonheur ne vient jamais seul, c’est connu. Jean-Pierre et Luc avaient déjà été récompensé par  le « Premio Fiesole ai Maestri del Cinema » (Prix de Fiesole aux Maîtres du Cinéma) le 8 juillet dernier (un prix remis, par le passé, à Alfred Hitchcock, Luis Buñuel, Bernardo Bertolucci ou Ken Loach… Charmante compagnie. Deux jours plus tard, ils acceptaient le « Premio internazionale Flaiano del cinéma » (le prix international de cinéma de Flaiano) remis à Pescara et qui compte parmi ses anciens lauréats François Truffaut, Krystof Kieslowski, Aki Kaurismäki

 

 

Ce deuxième voyage en Italie était l’occasion pour les Frères de se rendre non seulement à Venise, mais aussi à Otrante pour la clôture de l’OFFF 2011 ce mardi 6 septembre au château aragonais. Jean-Pierre et Luc y recevaient « il Riconoscimento speciale Città di Otranto » et y donnaient une conférence aux côtés de Philippe Reynaert, directeur de Wallimage et président de Cine-Regio, l’union des fonds européens, ainsi que de Delphine Tomson, leur productrice exécutive pour Les Films du Fleuve.

 

Quels ambassadeurs !

 

Check Also

« Julie zwijgt »: to speak or not to speak

Leonardo van Dijl présentait ce samedi en première mondiale à la Semaine de la Critique …