Dead Man Talking affûte sa partition à Aubagne.

Tous les fans de foot connaissent la FIFA (Fédération internationale de football… amateur – gasp!), les amoureux de cinéma fréquentent le FIFA de Mons (Festival international du film d’amour, donc). Mais le FIFA, c’est également le Festival international du Film d’Aubagne qui bat actuellement son plein et accueille quelques longs métrages belges.

 

L’évènement est consacré à la jeune création cinématographique et, un peu comme le Festival de Gand, à la relation son/musique pour l’image. Avec notamment une Master class de composition musicale pour l’image qui permet à de jeunes compositeurs de travailler pendant dix jours avec un artiste professionnel.

 

 

Sur les dix longs métrages en compétition cette année… TROIS sont belges. On y verra Offline (photo ci-dessous), Kid et Dead Man Talking qui s’offre là à un dernier tour de chauffe avant sa sortie officielle en France dans un circuit de plus de 80 salles. Atypik, qui le distribue, a bien fait les choses.

 

 

Jusqu’ici, Dead Man Talking a été fort bien reçu lors des avant-premières et les premières critiques sont dans l’ensemble très positives avec deux étoiles glanées dans Studio et une très bonne analyse à paraître dans… Telerama. Inattendu, certes. Sur le site Allo-Ciné, la bande-annonce a déjà été visionnée plus de 160.000 fois. Preuve que Virginie Efira, François Berléand, Jean-Luc Couchard et Christian Marin ont des fans là-bas.

 

 

A Aubagne, Sylvain Goldberg (photo ci-dessus) accompagnera le film comme producteur, mais aussi en tant que compositeur. Il est même probable qu’il jouera le thème principal de l’oeuvre sur scène. Voilà un festival qui tient à sa thématique.

 

Les Belges résisteront-ils à leurs adversaires français, allemands, israéliens et danois ? Réponse le 23 mars. En espérant pouvoir vous chanter la Brabançonne…

 

 

Check Also

De l’horreur psychologique au programme d’« Immaculée » !

Ce film, que l’on annonce « terrifiant », sortira ce 20 mars en Belgique. Accrochez-vous …