Coups de zoom sur 2012 [6]
En tournage ou presque

Oh joie, oh bonheur: 2012 marquera le retour sur les plateaux de cinéma de deux réalisateurs belges majeurs: Benoît Mariage et Fabrice Du Welz. Mais d’autres tournages vont se succéder à travers le pays et au-delà: Bernard Bellefroid (La Régate), Peter Brosens et Jessica Woodworth (Altiplano), Sam Garbarski (Quartier Lointain), Hélène Cattet & Bruno Forzani (Amer), Stéphane Liberski (Bunker Paradise), Marion Hansel (Noir Océan) et Nabil Ben Yadir (Les Barons) sont attendus sur le terrain. Entre autres…

 

 

Si vous êtes de fidèles lecteurs de Cinevox, le come-back de Benoit Mariage (photo de Marc Antoine) n’est plus une surprise pour vous. Entouré par de nouveaux producteurs (ceux de Viva Riva!), Benoit va nous conter les aventures africaines d’un agent de footballeurs qui découvre en Côte d’Ivoire une perle noire. On annonçait François Damiens dans le rôle, mais il ne sera pas du voyage: il ne colle pas tout à fait au personnage et surtout il envisage de tourner de nouvelles caméras cachées. Michael Goldberg un des producteurs nous a appris que le casting était en bonne voie et que le nom de l’acteur principal serait révélé sous peu…

 

Le football et le cinéma se croisent rarement. Et rarement pour le meilleur. On notera Joue la à la Beckham et… heu… pas grand-chose d’autre : À nous la victoire, Shaolin Soccer, Goal, peut-être… Bizarrement, le cinéma belge ne se contente pas cette année d’une seule expérience. Outre le film de Benoit, on suivra avec attention, un projet initié par La Parti. Le titre ? Je suis supporter du Standard. Le scénario de Riton Liebman, Bruxellois de 47 ans raconte la vie d’un fan des Rouches et ses tentatives… pour s’en sortir. Corrosif sans doute. Et très tentant.

D’après ce qu’on en sait, Match Over de Bernard Bellefroid pourrait aussi s’aventurer sur les terrains de sport… Et Montana de Stephan Streker fait plus qu’évoquer cet univers (voir le chapitre 4 de ce dossier).

 

Réalisateurs de courts métrages tellement populaires qu’ils ont été édités en DVD, Xavier Diskeuve est journaliste et actuel auteur des très fameux Votez Pour moi qui font les beaux jours de Bel RTL. On comprend donc l’engouement qui entoure son passage au long format. Jacques a vu part du court métrage Mon cousin Jacques pour suivre un couple qui quitte la ville et rénove une maison dans les Ardennes. Pour éviter qu’un centre de vacances pour Hollandais s’installe à proximité, l’homme compte sur son cousin Jacques, coutumier des apparitions mystiques. S’il parvient à les faire reconnaître comme à Beauraing ou Banneux, le projet qui les ennuie sera rayé de la carte. Caustique et farfelue, cette fable très Diskeuve s’appuiera sur les fidèles du réalisateur : Christelle Cornil (sur la photo dans Révolution, un court de Diskeuve), François Maniquet ou Nicolas Buysse seront de la partie.

 

C’est également dans les Ardennes que débutera Alleluia, le long métrage que Fabrice Du Welz tournera l’été prochain avec, notamment, Bouli Lanners et Virginie Efira. Deuxième partie d’une trilogie entamée avec Calvaire, ce drame très noir, mais probablement assez drôle, a été repoussé de quelques mois après l’officialisation d’un autre tournage confié à Fabrice. En ce début d’année, notre Tarantino à nous dirigera Gérard Lanvin, Simon Abkarian, Joey Starr et Ymanol Perset (sur la photo : son test devant la  caméra de Fabrice) dans Colt.45, un polar à gros budget produit par La petite Reine, la société de Thomas Langmann.

 

Deux films de genre pour le prix d’un c’est déjà un cadeau magnifique, mais Hélène CattetBruno Forzani sont également de retour aux affaires. L’an dernier, ils créaient la surprise en se frayant un chemin jusqu’à l’ultime short list des Magritte 2011, catégorie « meilleur film », avec Amer, un giallo décalqué sur les classiques de Dario Argento (photo ci-dessous). Cette fois, ils exploreront l’univers des maisons possédées. L’étrange couleur des larmes de ton corps décroche d’ores et déjà le Grand Prix Cinevox du plus beau titre de l’année prochaine. On attend de voir ce que le duo va faire de cette intrigue bizarre qui, sur papier, évoque autant Polanski que David Lynch…

 

 

Au rayon des titres formidables, retenons aussi les frères Malandrin. Après Où est la main de l’homme sans tête, le duo, naturellement toujours produit par La Parti, contre-attaque avec Je suis mort, mais j’ai des amis. Deux vieux copains confrontés au décès d’un troisième entreprennent un voyage à Los Angeles pour disperser ses cendres dans le Pacifique. Un quatrième individu, inconnu des deux autres, joyeux et bavard comme le défunt, s’invite dans leur trip et vient briser leur intimité. L’odyssée vers le soleil californien se transforme alors en un périple dans le Grand Nord canadien. Un des personnages sera campé par Bouli Lanners qui envisage de tourner son quatrième long métrage l’été prochain. Vu son planning en tant qu’acteur, on imagine mal comment il viendra à bout de toutes ses envies, mais quand nous en avons discuté avec lui, il semblait sûr de son fait…

 

 

En cette fin d’hiver, Bouli Lanners (ci-dessus sur le tournage des Géants) partagera pourtant  un peu de Tendresse avec Marion Hänsel. La réalisatrice belge qui avait choisi la voie de l’âpreté cinématographique ces dernières années s’ouvre à un public plus large avec un beau couple de cinéma. Après une séparation de 15 ans, Olivier Gourmet et Isabelle Canto se retrouvent le temps d’un voyage. Ensemble, ils vont chercher leur fils, Adrien Jolivet, hospitalisé après une grave chute dans une station de sports d’hiver. Depuis leur divorce, les années ont passé, la rancœur s’est effacée et peu à peu il s’installe entre eux une étrange connivence.

 

Aussi stakhanoviste que son copain Bouli, Olivier Gourmet tournera aussi le tout premier long métrage de la très prometteuse Savina Dellicour, qui après des études de réalisation à l’IAD est partie en Angleterre se perfectionner sous la férule de Stephen Frears. Tous les chats sont gris (la nuit), conte l’histoire de Paul 43 ans, chômeur et détective amateur et de Dorothy 15 ans. A priori, ces deux-là n’ont pas de points communs… si ce n’est que Paul est le père biologique de Dorothy et qu’elle ne le sait pas. Lorsqu’elle fait appel à ses services pour retrouver son géniteur la situation devient très compliquée…

 

[Strange Little Girls, un court métrage de Savina Dellicour qui passe au long en 2012]

 

D’autres réalisateurs belges devraient revenir marquer 2012 de leurs empreintes. On pense à Jaco Van Dormael qui travaillait sur un projet très différent de son Mr Nobody avant de connaître le succès sur les planches avec sa compagne Anne De Mey et un Kiss & Cry qui fait le buzz. Sam Garbarski est annoncé à New-York tandis que Nabil Ben Yadir, le baron bruxellois a plusieurs fois évoqué un thriller qui se déroulerait entre Charleroi et Anvers. Harry Cleven embarquera Virginie Efira dans All beauty must die, un scénario qu’il a cosigné avec Thomas Gunzig. Frédéric Dumont (Un Ange à la mer) tournera Animal pour Tarantula. Bénédicte Liénard et Mary Jimenez devraient emmener Yolande Moreau écouter le Chant des Hommes. Et on n’oublie pas non plus Stefan Liberski qui entraînera Pauline Étienne au Japon pour Tokyo Fiancée produit par Versus.

 

On reparle bien sûr de tout cela sous peu…

 

 

Check Also

Scarlett Johansson et Channing Tatum les pieds sur terre mais la tête dans les étoiles…

Ils sont tous les deux en tête d’affiche de To the Moon (sous le titre …