3 prix au FIPA : Valery Rosier, Acte II

Silence Radio, premier documentaire du Belge Valéry Rosier qui remporta le Magritte du meilleur court métrage l’an dernier avec Dimanches a été présenté fin 2012 au Be Film festival. Projeté en première mondiale hors Belgique lors de la 26e édition du Festival international de programmes audiovisuels de Biarritz , il a remporté hier le FIPA d’Or du meilleur documentaire de création.

 

Et ce n’est pas tout : le film s’est par ailleurs vu décerner deux autres prix lors de la cérémonie de clôture de cette 26e édition : le Prix Mitrani, du nom du créateur de la manifestation, récompensant “la singularité d’un style et l’esprit de résistance d’une première, deuxième ou troisième œuvre d’expression française” ainsi que le prix Télérama qui récompense une œuvre d’origine étrangère dans la catégorie Documentaires de création ou grands reportages.

 

 

Dans la veine de Dimanches, son court métrage primé en 2011 à La Semaine de la Critique de Cannes, Silence Radio dresse le portrait tendre et décalé d’une région rurale et de ses habitants à travers celui d’une radio locale qui leur apporte une énergie nouvelle, un soleil nostalgique. Ou comment une radio picarde gérée par des bénévoles crée un fort et indispensable lien social. Tous retrouvent sur cette radio les chansons qui ont marqué leur vie. À travers elle, ils se rencontrent, rient, passent la musique qu’ils aiment, chantent et dansent.

 

[Photo : Chopin Jean Daniel pour Sud Ouest, album photos ICI]

 

Silence radio est produit par Need Productions avec le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel et vendu à l’international par Doc & Film international.

Le Fipa d’Or du meilleur scénario a été attribué à Parade’s End, série de Susanna White qui signe une œuvre romanesque sur fond de Première guerre mondiale. Il est signé par le dramaturge Tom Stoppard (Shakespeare in Love) et a été tourné en partie en Belgique (article ICI)

 

Depuis 1987, le FIPA est le seul festival international qui défende tous les genres de la création audiovisuelle : fiction, série, documentaire, reportage, musique et spectacle vivant. Observatoire de la création audiovisuelle internationale, le FIPA a pour objectif de révéler des programmes novateurs, originaux, libres de tout formatage. Cette année, il  changé de président : c’est le romancier Didier Decoin (38 Témoins est l’adaptation d’un de ses livres) qui a hérité de la tâche.

 

[avec Wallonie-Bruxelles Images]

 

Check Also

EuroCiné 27 débute avec « Quitter la nuit »

EuroCiné 27 débute ce mardi 20 février avec la projection en avant-première de Quitter la …